CDP ou DMP: quelle est la différence?

Les données semi-structurées ne rentrent pas facilement dans des lignes et colonnes car elles comportent trop de variations. Le journal de l’activité d’un site Web peut par exemple contenir des détails sur le contenu de la page, qui change d’une page à l’autre. Une page peut répertorier des produits avec leurs couleurs, leurs tailles et leurs prix, tandis qu’une autre présentera des articles avec un auteur, un titre et des informations de droits d’auteur. Mais d’autres informations peuvent être inattendues, comme la réponse à la question d’une enquête. Les CDP gèrent cette diversité en stockant les données semi-structurées dans des lots indépendants avec chacun un identifiant client, un label indiquant le type de données du lot et la valeur des données elles-mêmes. Par conséquent, si un système a décidé de commencer à consigner la couleur des yeux, la CDP pourrait simplement créer un nouveau lot avec le label « couleur des yeux » et la valeur « marron ». Ces informations peuvent être enregistrées sans préparation plutôt que d’avoir à ajouter une colonne dans un tableau de données structurées.

Les données non structurées peuvent inclure du texte, des images, des vidéos, des audios et d’autres formats qui, d’origine, ne s’intègrent pas facilement dans les schémas de données. La CDP associe généralement des labels à ces données pour pouvoir les retrouver et les analyser en fonction des besoins. Ces labels peuvent être conservés dans un format structuré ou semi-structuré.

 

Remplissez le formulaire ci-dessous

Vos informations personnelles seront partagées avec Treasure Data en tant que sponsor de cette ressource, afin qu'ils puissent vous contacter directement au sujet de leurs produits ou services

.